Construire pour des milliards en Inde: relever le défi des produits de construction pour un pays complexe


L’Inde est un pays complexe et diversifié, plus que tout autre marché émergent dans le monde. Sa base d’utilisateurs linguistique, culturel et économique diversifiée en fait un défi de taille, un défi auquel les start-ups opérant à partir de pôles mondiaux comme la Silicon Valley et Londres ne sont confrontées que bien plus tard dans leur cycle de vie d’expansion.

Il était donc parfaitement logique de baser notre dernière rencontre ProductTank Delhi sur les défis de «Building For Billions». L’expérience de deux produits largement distincts mais centrés sur l’utilisateur, Gaana (le premier service de streaming musical du pays représenté par le chef de produit, Rohit Raghav, illustré ci-dessous) et Careers360 (la plus grande plate-forme edtech de l’Inde représentée par le chef de produit, Arastu Zakia) nous a aidés. pour comprendre les défis auxquels sont confrontées les équipes produit lorsqu’elles tentent de créer une offre inclusive et intuitive en Inde.

Rohit Raghav s'exprimant au ProductTank Delhi

Langue – La barrière ultime

Le premier et le plus grand obstacle à une véritable communication à travers un pays aussi vaste et diversifié que l’Inde est la langue. Avec 22 langues principales et des centaines de dialectes locaux, il n’y a vraiment pas une seule langue à travers laquelle nous pouvons nous adresser à tous les utilisateurs. Construire pour tous les utilisateurs en Inde présente des défis que la plupart des entreprises qui démarrent dans d’autres pays n’ont pas à relever avant de s’étendre à l’étranger.

En outre, compte tenu des niveaux d’alphabétisation limités en Inde, les chances des utilisateurs de choisir de nouvelles langues sont très faibles. Il est donc impératif que les entreprises intègrent plusieurs options linguistiques dans leurs produits très tôt dans le cycle de vie – si elles veulent garantir une large portée.

Selon Rohit, c’était le principal obstacle qui a incité Gaana à inclure la recherche translittérée et l’assistance vocale dans neuf langues différentes dès le début du cycle de développement du produit. Il a aidé Gaana à exploiter les marchés régionaux en croissance rapide des dialectes et a permis à la société de se positionner en pole position sur le segment indien du streaming musical.

Niveau de compétence utilisateur

Ce défi linguistique est encore aggravé par la grande variation des compétences des utilisateurs et des niveaux d’alphabétisation. Dans un pays où un quart de la population est encore analphabète, cela conduit à des situations uniques – comme le décrit Rohit – où «Quelqu’un est analphabète, il ne peut donc pas taper et quelqu’un est tellement alphabétisé qu’il ne parlera qu’au produit». Construire pour une telle variété dans le niveau de compétence des utilisateurs pose de nombreux défis – de la détermination des processus de rétroaction des clients à la conception d’une interface utilisateur / interface utilisateur intuitive pouvant répondre à plusieurs types d’utilisateurs.

Exemples de compétences et de défis linguistiques pour les produits

Défis liés aux compétences et aux langues pour les produits (Gracieuseté: Rohit Raghav)

La conversion de la compréhension locale en avantage concurrentiel face aux puissances mondiales entrant sur le marché indien nécessite un mélange d’innovation et de ressources dédiées. Pour que les utilisateurs non qualifiés et qualifiés restent accrochés, les produits doivent utiliser des techniques telles que:

  • Formation continue des utilisateurs par le biais de visuels à l’écran et de didacticiels
  • Prise en charge de plusieurs styles d’utilisation en fournissant plusieurs fonctionnalités pour la même activité afin que différents utilisateurs puissent fonctionner à leur niveau de confort
  • Construire des interfaces intuitives et des moteurs de recommandation qui réduisent la prise de décision individuelle des utilisateurs sans compromettre la convivialité

Variation appareil / plateforme

De grandes parties de l’Inde ont plus ou moins sauté la phase de l’évolution technologique des ordinateurs de bureau. Ils sont passés de l’utilisation des lignes fixes traditionnelles aux appareils mobiles grâce à la prolifération de combinés et de plans de données bon marché. Pour référence, en 2017, la pénétration des PC en Inde n’était que d’environ 10% alors que la pénétration des mobiles atteignait 75%!

Cela a cependant entraîné des défis supplémentaires en termes de compatibilité des appareils. Il existe une grande variété de types d’appareils basés sur les compétences des utilisateurs et la capacité monétaire – allant des PC utilisant des versions obsolètes de Windows aux smartphones Android d’entrée de gamme aux iPhones haut de gamme – ce qui en fait un défi de taille pour les start-ups avec des fonds limités à vraiment construire pour des milliards. Ajoutez le problème de la couverture réseau inégale et vous vous retrouvez avec des millions de dollars à dépenser en technologie ou à vous contenter de niches de marché.

Tarification

Dans un pays où le revenu annuel médian par habitant n’est que de 616 $ (2013), le prix sera toujours un obstacle majeur. Le problème est encore aggravé par une énorme disparité dans la répartition des revenus entre les différents segments de la société.

Le dernier rapport annuel du Credit Suisse sur la richesse mondiale indique que l'Inde compte 245 000 millionnaires en dollars. Le pays détient 0,7% du top 1% mondial en termes de richesse.

Courtoisie d’image: Live Mint

Les développeurs de produits en Inde sont donc confrontés à d’énormes défis en matière de prix – et ils sont souvent obligés de choisir entre une base de clients plus petite et ayant les moyens de payer ou une base plus large, à bas prix / ne pouvant pas se permettre de payer. De plus, à mesure que ces services s’intègrent davantage dans la vie d’un utilisateur, ils posent des questions fondamentales de tarification dans un pays relativement pauvre. Comme le dit Arastu: «Il serait à la fois économiquement et moralement impossible de facturer des prix élevés quelque chose d’aussi intégral que le matériel d’étude de sixième année.»

La stratégie de base pour la plupart des produits en Inde est alors un modèle freemium soutenu par des publicités. Par exemple, Careers360 remplit ses écrans de bannières flashy pour les collèges et les cours, tandis que Gaana permet aux utilisateurs d’utiliser ses services gratuitement tant qu’ils sont prêts à accepter des publicités. Cela permet aux deux produits de fournir des services haut de gamme à une clientèle plus large sans l’inconvénient de prix plus élevés.

L’effet de l’inertie sociale

L’Inde possède un tissu social fortement tissé qui dicte de nombreuses décisions des utilisateurs. Les développeurs de produits doivent comprendre cela afin d’utiliser cette inertie sociale à leur avantage. Par exemple, des plateformes telles que Careers360 se rendent compte que l’expérience de recherche d’université pour les étudiants est souvent une affaire de famille et les décisions sont généralement dictées par la disponibilité éventuelle d’emplois qui contribuent à la famille. Au lieu d’essayer ensuite de se concentrer uniquement sur l’élève, la plate-forme fait de son mieux pour faire du voyage de chasse au collège une collaboration entre l’élève, les parents et le portail. Cette synchronisation entre tous les acteurs sociaux a été cruciale pour son succès.

En outre, il existe en Inde une structure bureaucratique globale qui doit être gérée et souvent également sensibilisée aux avantages des nouvelles technologies. Cela conduit à des situations intrigantes où les parties prenantes du produit ne sont plus seulement vos utilisateurs finaux, mais aussi vos facilitateurs d’infrastructure, tels que les agences gouvernementales et les partenaires de distribution.

L’inertie sociale et bureaucratique signifie que les changements de comportement ne peuvent être affectés que progressivement et patiemment. Poussez trop fort et vous pourriez trouver vos clients et partenaires découragés.

En conclusion

L’Inde est toujours un marché relativement immature en ce qui concerne les start-ups technologiques. Les défis ci-dessus ne sont pas tant des limitations que des opportunités d’innovation. La nature unique du marché crée un rempart naturel contre les concurrents externes qui n’ont pas d’expérience sur le marché local. Cela fournit le souffle nécessaire à l’innovation locale pour expérimenter et prospérer, et pour trouver la bonne façon de construire pour des milliards.





Source

  • Partager cet article

Laisser un commentaire