Oh le drame! Ce que les chefs de produit peuvent apprendre des acteurs


Sailesh Panchal, CTO de la société de paiement numérique Orwell Group, est une âme inhabituelle. Il a gagné la gravité qu’il émane de décennies de leadership en architecture logicielle et en technologie. Cependant, ce qui le distingue, c’est son expérience dans la danse et le théâtre, une carte d’équité [the hard-won actor’s union card]et apparitions au cinéma et à la télévision.

Ce contexte apparemment contradictoire dans le jeu a, me dit-il, aidé son leadership en affaires de plusieurs façons.

Et je peux voir comment. Lorsque j’ai quitté la Guildhall School of Music and Drama, j’étais convaincue que les compétences que j’avais acquises là-bas, et en jouant en tant que représentant, pouvaient s’étendre au-delà des planches. Aujourd’hui, je dirige Switchvision, où nous nous concentrons sur la formation théâtrale en compétences humaines pour les entreprises.

Nous avons créé des sociétés telles que Procter and Gamble, ainsi que des start-ups, des associations caritatives et des institutions académiques telles que la Kent University et la Cass Business School, qui bénéficient tous des avantages de l’action d’agir en formation commerciale. Ils ont utilisé la formation en théâtre pour améliorer leurs compétences en présentation, leur influence et leur créativité.

Les affaires sont aussi imprévisibles que la vie elle-même. Les techniques de jeu vous offrent une solide préparation pour ce qui vous sera lancé.

7 domaines où les techniques d’acteur peuvent aider

Il y a sept domaines clés où je vois que les chefs de produit peuvent bénéficier des techniques de jeu. Aucun des conseils ci-dessous n’implique de maquillage ou d’habillage, mais n’hésitez pas à les ajouter à volonté.

Penser à vos pieds

Je joue à la Free Association Improv, où nous sommes formés pour prendre un mot du public et en construire une scène. Par exemple, quelqu’un du public crie «chocolat». Un acteur commencera spontanément la scène en déballant peut-être une pipe dans une chocolaterie. Personne – y compris les acteurs – ne sait que c’est ainsi que la scène s’ouvrirait avant le premier mouvement. De ce sentiment d’ignorance, une scène connectée émergera où chacun aura un rôle à jouer et une histoire se déroulera.

Cela vaut autant pour la communication que pour l’innovation. La spontanéité nécessaire pour créer une scène est une qualité qui peut devenir plus forte avec la pratique. Que vous soyez appelé à la dernière minute pour prononcer un discours ou répondre à une conversation lors d’une réunion, vous serez moins susceptible d’être repoussé par l’inattendu si vous avez l’habitude de penser debout.

Un exercice simple pour développer cette réflexion sur vos pieds est le «cadeau», par lequel les participants échangent des cadeaux imaginaires. Une personne tend à l’autre un objet mimé. Le destinataire répond par “Oh, c’est un _______ (inventer un objet probable)”, puis échange avec un autre objet imaginaire. J’ai donné des exercices comme celui-ci à l’équipe d’expédition de Shell, dans le cadre d’une formation sur la gestion des conversations difficiles. Les exercices eux-mêmes renforcent la confiance, de sorte que les conversations difficiles deviennent moins susceptibles de se produire de toute façon.

2. Des équipes performantes

Sailesh déclare que les affaires, comme le théâtre, «sont une activité d’équipe d’individus créatifs sous direction, concentrée sur un objectif commun». Au théâtre et au cinéma, les horaires sont généralement serrés, les rôles sont définis et l’objectif est explicite et connu de tous. Les chefs de produit sont souvent en équipes et sont constitués d’individus faisant rapport à quelqu’un d’autre. Comme un directeur de théâtre, les chefs de produit doivent s’assurer que tout le monde, des concepteurs aux spécialistes du marketing, s’engage tôt dans la vision. L’équipe doit connaître leurs paramètres et disposer des ressources nécessaires.

J’ai déjà eu recours à des groupes de réalisateurs pour faire ressortir les facteurs qui contribuent aux équipes hautement performantes. L’exercice de remplir des rôles définis tels que le scénario, le jeu et la mise en scène d’une courte scène se rapporte à l’équilibre qui est atteint dans les équipes efficaces: celui de la collaboration et de l’autonomie en tant que groupe travaille ensemble vers une vision partagée. L’utilisation de ce monde parallèle met en évidence ce qui a été fait sur le lieu de travail et met en œuvre les meilleures pratiques.

3. Pensée créative et innovation

Les techniques d’improvisation sont fondamentales pour construire sur des idées et créer un plan. En affaires, l’analyse et le tri des idées arrivent souvent trop tôt. Cela supprime l’innovation. Lors d’un récent atelier sur la collaboration et la créativité avec l’équipe produit de TES, nous avons utilisé un simple échauffement d’improvisation appelé «Oui, anding» pour introduire le thème de l’acceptation des idées et de leur renforcement. Le jeu, joué par deux, commence par un partenaire suggérant «Allons-y pour un pique-nique». Leur partenaire répond par “Oui, et (apportons des parapluies).” Ensuite, la première personne continue avec «Oui et (remplit d’une suggestion)». Nous passons ensuite au niveau suivant, où nous remplaçons le «Oui et…» par un «Oui, mais…». Le groupe a découvert que le «Oui» et «continuait à faire couler les idées tandis que« Oui, mais… »bloquait le flux. et entravé la pensée créative. C’était une introduction au niveau d’acceptation nécessaire pour créer de grandes idées. Le «Oui, mais» est appelé un «bloc» en improvisation.

Un blocage partiel des affaires peut aider à orienter les idées. Vous commencez par «Oui, et puis» puis vous pouvez diriger avec des phrases telles que «Que diriez-vous ..?» ou “Et si nous …?” Si les gens se sentent bloqués, ils pourraient cesser de contribuer, mais avec un blocage partiel, vous pouvez façonner une idée sans la renverser.

4. Écoute active

Dans le travail de script, les acteurs sont finement adaptés au sous-texte. Une grande partie de cela est clarifiée par le langage et le comportement non verbaux. Écouter attentivement est essentiel lors de l’improvisation, car d’autres acteurs vous donnent souvent des indices sur votre relation avec eux et le contexte plus large, qui propulsent tous la scène en avant.

Ainsi, l’écoute active combine la lecture du sous-texte et du langage corporel ainsi que l’écoute attentive des mots eux-mêmes. C’est une compétence importante pour gérer les objections et développer l’influence. Par exemple, mon récent travail avec PPRO, entreprise de paiement électronique, impliquait de reconnaître les indices verbaux et non verbaux pour influencer les styles afin que l’équipe puisse réagir en fonction de ce qu’elle avait entendu. L’observation est en fait un élément essentiel de la formation d’acteur – j’ai même emmené des clients dans des pubs pour observer le langage corporel.

Je fais une formation en ligne hebdomadaire en langage corporel pour les start-ups sur la façon de reconnaître et de répondre aux non-dits. Dans un script que j’utilise, le manager ouvre une scène avec: “Sallyanne, puis-je vous parler, s’il vous plaît.” La gérante peut pointer du doigt Sallyanne en prononçant son nom ou, pour un effet différent, se mordre la lèvre après le mot «s’il vous plaît». Dans les ateliers, nous avons soit fait appel à des acteurs, soit fait en sorte que certains élèves agissent, tandis que les autres sont assis comme un public et fournissent un sous-texte. Le public peut parfois faire une pause sur les scènes, discuter puis mettre en œuvre des stratégies qui aident à orienter les conversations. Les participants gagnent grâce à l’application pratique et instantanée de techniques d’écoute qui les maintiennent tout au long de leur carrière.

5. Pause

Contrairement à certaines cultures, par exemple les Finlandais et les Japonais, les anglophones aiment combler les pauses. Le fait de l’absence de pauses dans notre communication rend leur utilisation d’autant plus puissante. Les acteurs ne sont que trop conscients de la façon dont ce qu’ils font dans cet écart peut contenir ou laisser échapper des pensées et augmenter ou réduire le statut. Au cours des sessions de formation, les participants s’enregistrent souvent en lisant un court texte avec des pauses marquées. Ils remarquent constamment à quel point la pause semble longue lorsqu’ils lisent, mais pas lorsqu’ils entendent la lecture. Faire confiance au fait que le silence n’est pas un abîme sans fin signifie qu’il est plus susceptible d’être utilisé.

Il existe plusieurs situations où la pause a une influence considérable: présentation; tangage; donner des commentaires et des négociations. Je l’ai vu utilisé très efficacement dans les négociations, où une partie propose une redevance saluée par le silence. S’ensuit alors la houle inconfortable du néant, le proposant s’auto-corrige en y ajoutant des modifications.

Utiliser la pause lors de la présentation conserve une certaine confiance et une certaine puissance. Vous présentez un extérieur calme qui vous permet de respirer, de penser et de ponctuer les phrases clés avec le silence. Cela permet également au public de comprendre ce que vous avez dit.

6. Conte

Récemment, j’ai participé à des slams de narration. Ici, vous montez sur scène avec une histoire vraie de cinq minutes sur un thème annoncé sur le Web avant la nuit. Chaque fois que je suis allé à un chelem, c’était une brillante pratique de raconter une histoire. L’habileté consiste à trouver la bonne histoire pour soutenir le point, puis à la raconter de manière engageante, en utilisant un langage vocal et corporel expressif, tout en étant authentique. Exactement ce dont vous avez besoin pour un slam mais aussi pour influencer et lancer.

Souvent, il faut quelqu’un d’autre pour trouver votre histoire, car la pertinence de notre propre expérience nous manque souvent. Les histoires sont les exemples que vous apportez dans les interviews. Vous les tirez de votre manche lorsque vous recevez des commentaires. Dans les emplacements, les histoires sont essentielles à votre crédibilité. Avoir un fort récit dans vos présentations signifie que vous ne dépendez pas des diagrammes et des organigrammes Venn.

7. Identité

En expérimentant différentes identités, vous serez mieux préparé à faire face à un éventail plus large de personnes et de situations. Par exemple, un de mes clients, PDG d’un organisme de bienfaisance, a remporté deux emplacements juste après la formation de présentation avec moi: un pour 1 million de livres sterling et le suivant pour 12 millions de livres sterling – c’est “mon auto-promotion paon” qui parle maintenant.

Voici la chose intéressante: ce qui a fait la différence pour elle, c’est qu’elle s’était inspirée d’un personnage que nous avions découvert lors de notre séance d’entraînement. Elle a pu, avec moi comme guide, découvrir une ressource qui était déjà là et l’utiliser à cette fin. Nous avions «essayé» plusieurs personnages de ma sélection, comme l’hôte du jeu télévisé, pour plus de dynamisme, ou le chef militaire, pour une gravité accrue. La sélection est venue après avoir filmé le meilleur personnage et joué.

Nous avons de nombreux personnages différents en nous mais généralement c’est le couple avec les voix les plus persistantes que nous entendons la plupart du temps. Vous savez, celui qui aime critiquer, par exemple, ou le joker. L’astuce consiste à trouver le bon personnage pour le bon travail et à leur donner le temps d’antenne qu’ils méritent.

C’est une enveloppe

Donc, que ce soit un langage verbal ou non verbal ou même quelque chose d’aussi apparemment intangible que le degré d’autorité dont vous disposez, les techniques de jeu font partie intégrante de l’intégration de ces résultats. Intégré dans un contexte commercial pertinent qui s’applique instantanément à votre rôle, vous augmenterez votre impact.





Source

  • Partager cet article

Laisser un commentaire